Rue du climat : de murs en rubans

NOON
NOON
mur03
AL STICKING

DE MURS EN RUBANS

12109782_10207312099068117_8914429716652024430_o
CSSJPG vs StDSGN

mur05
CLEPS vs CHIKO

« Quand l’art de rue nous parle des enjeux sociétaux : un outil citoyen voit le jour »

UN FESTIVAL A TAILLE HUMAINE : « RUE DU CLIMAT : DE MURS EN RUBANS »

L’âme du projet

  • Le déficit démocratique est présent partout
  • Il faut recréer un lien entre les institutions et les citoyens.
  • Les formes de concertations quand elles existent montrent très rapidement leur limite car la vox populi n’est pas réellement prise en compte
  • L’habitant devient partie prenante de la transformation de son quartier et de son territoire
  • Il est nécessaire de faire fonctionner les conseils citoyens avec les autres espaces de démocratie sur le territoire
  • La valeur transcendantale de l’art permet de créer un outil essentiel et efficace pour inciter, favorise et permettre au citoyen d’exprimer son point de vue. Ainsi il pourra se placer au cœur de la prise de décision politique sur les projets de son territoire

A travers ce projet nous avons permis :

  • Au  citoyen  de faire valoir son droit  de penser et de critiquer les actions et les décisions prise sur son territoire pour le bien commun
  • au citoyen, au néophyte de se poser les questions qui le placerait comme Art’eur
  • A l’expert non institutionnalisé ou non politisé de s’exprimer et surtout,  nous luis avons laissé la possibilité d’agir pour le bien-être commun

Pour tenter d’atteindre cet Idéal le meilleur terrain de jeu est  la rue.


RUE DU CLIMAT : De murs en rubans

« Rue du climat : De murs en rubans » porte en lui  une démarche de démocratisation  territoriale et a pour but de mobiliser les citoyens.

Les citoyens ont pu s’approprier des enjeux perçus comme institutionnels et politiques (enjeux environnementaux par exemple : climat, pollution, gestion de la ressource en eau, protection des espèces et des milieux, santé) et ont pu se rendre compte de la place qu’ils ont le droit de revendiquer dans les débats publics.

C’est par ces moyens qu’ils pourront se replacer au centre de leur espace de vie. Les habitants et citoyens deviennent ou se révèlent acteurs / Art’eur de leur territoire.

 « RUE DU CLIMAT : de murs en rubans » travaille sur la cohérence des réflexions de la société civile dans les processus de réalisation de plans d’actions territoriaux et/ou de décisions politiques.

« RUE DU CLIMAT : de murs en rubans »  est donc un projet artistique et démocratique qui permet de dynamiser une démarche territoriale qui tend à  mobiliser les citoyens et à les replacer dans la réflexion citoyenne.

Ces interactions et échanges permettent de sensibiliser un large spectre de citoyens et de leur donner la parole afin d’alimenter des prises de décisions citoyennes participatives.

 « RUE DU CLIMAT : de murs en rubans » donne une place aux citoyens par la mobilisation de leurs intelligences sensibles et a pour but de générer des décisions non seulement acceptées mais aussi comprises par le grand public à partir de leurs attentes et initiatives.  Le citoyen devient acteur et co-responsable des actions à mener sur son territoire e vie.

L’expérience montre que l’art est un catalyseur de changement et représente un bel outil d’innovation sociale et citoyenne.

A travers ce projet nous construisons un outil, un livrable avec des réflexions et solutions citoyennes aussi bien sur les plans politiques, culturels, économiques et éducatifs.

Cet outil permet en outre d’alimenter et nourrir les réflexions politiques sur le territoire.

Concrètement

Nous avons mis en place des ateliers participatifs dans le quartier (800 m de parcours enrubanné) :

Plan (1)https://www.facebook.com/events/158150451198477/

L’Arbre : un arbre à palabres a été créé sur la place et fut thématisé pour la journée, espace de libre échange et de bien entendu de palabres dynamisant les interactions entre les citoyens.

Le Mur citoyen : un mur neutre sera proposé aux passants pour s’exprimer eux aussi sur ces thématiques dont ils sont objets et sujets lors de l’atelier de l’arbre à palabres.

Le trottoir débat : sur le trottoir, en collaboration avec une facilitatrice graphique nous avons créé un visuel au sein duquel des questions étaient posées aux passants. Ils pouvaient poser par écrit sur le sol leurs réponses, idées et réflexions.

Les murs : 5 murs ont été pris d’assaut par 8 artistes et ont servi de théâtre de débats, d’échanges et de réflexions citoyennes.

La rétroprojection « mon œil » : un rétroprojecteur branche a un ordinateur  a permis de diffuser les photos des passants sur la journée. Une adresse mail du projet a été communiquée et distribuer pour permettre a tout à chacun d’envoyer les photos en instantané : artivistes.atelier@gmail.com

Le débat en présence des climatologues à la maison de la démocratie de Montpellier pour prolonger les échanges de la journée.

Les objectifs de ces ateliers étaient :

  • d’amener le citoyen à s’approprier son espace urbain, son territoire
  • de susciter le débat et l’échange
  • d’interroger les consciences individuelles et collectives
  • de replacer le citoyen comme acteur dans la prise de décision
  • de faire ressentir à l’habitant leur légitimité, leur place citoyenne dans les réflexions concernant leur territoire

Les partenaires sur le projet

Nos compagnons dans cette aventure sont des artistes engagés qui parlent aux gens en les interpellant visuellement. Des artistes qui ont un avis à donner et qui acceptent d’être positionnés en qualité de citoyen également.

Nos partenaires et invités sur la journée du 12 Octobre 2015 sont des associations sensibilisées et citoyennes

qui croient en l’humanité, l’urbanité, l’environnement  et l’art de rue :

CPIE APIEU Territoires de Montpellier (éducation à l’environnement urbain)/  Association de quartier des Beaux-Arts / ateliers 411 / Galerie l’inlassable / Vieux biclou (mobilité alternative et réparation citoyenne)/ …..

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *