PROJET MSHSUD PARTICIP’AIR

mshsud participair

LE FRUIT DES PREMIERES ASSISES ASSISES SCIENCES SOCIETES 

Le projet Particip’Air est né suite aux premières assises sciences sociétés portées par la MSHSUD et ALLISS.  Il a permis notamment de préfigurer le projet ANR BREATHE

L’ANTICIPATION DE LA MISE A L’AGENDA POLITIQUE DE LA PROBLEMATIQUE LIEE A LA QUALITE DE L’AIR

Le projet Particip’Air développe un dispositif participatif innovant d’aide et d’accompagnement des collectivités dans le but d’améliorer la qualité de l’air en permettant à chaque citoyen de  participer. Particip’Air s’appuie sur un programme de biosurveillance participative de collecte de plantes permettant de mesurer la qualité de l’air et de déterminer l’origine de la pollution et d’ateliers participatifs permettant de construire des bouquets d’actions sur les enjeux air climat santé. La biosurveillance est définie comme un procédé de détection de polluants atmosphériques déposés sur les plantes.

 

Notre terrain de recherche se développe sur le territoire régional de l’Occitanie avec plus précisément deux territoires d’expérimentation l’agglomération Pays de l’Or et la Toulouse Métropole. Notre projet s’appuie sur le diapositif Artivistes-atelier à la fois pour le programme de sciences citoyennes relatif à la métrologie de la qualité par collecte de plantes tout autant que pour le programme en recherche action participative pour la construction et l’accompagnement des politiques publiques.

Cette recherche correspond à la mise en synergie de différents projets sur le territoire Occitanie en réponse simultanément à des demandes sociales et un besoin d’accompagnement des politiques publiques et principalement du Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET).

Après une phase exploratoire satisfaisante, le projet tend désormais à être développer à plus grande échelle.

Il tend à répondre à une double problématique dans une logique pragmatique, critique et réflexive :

– de construire une mesure de la qualité de l’air en répondant aux normes en vigueur (étalonnage de la métrologie) et d’identification de l’origine des polluants (grâce à une analyse géochimique isotopique développée sur la plateforme PALMES).

– de déficit de mobilisation des acteurs, notamment les citoyens et de déficit chronique des politiques publiques.

Particip’Air, projet par essence interdisciplinaire tend à interroger les répercutions sur nos pratiques de recherche.

Un laboratoire CNRS citoyen « Zephyr lab) a été construit sur la commune de Saint Aunès afin de permettre aux habitants de pleinement participer au projet. Les données étant en accès libre sur le site de l’Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU)

La MSH SUD nous permet de mettre en valeur le projet Particip’Air grâce à son aide financière et ses moyens communicationnels et organisationnels.