DEBUT DU PROJET PLAN CLIMAT LYCEE: LES JEUNES POUR LE CLIMAT

DEMARRAGE RENTREE 2020-2021

Occitanie (région administrative) — Wikipédia

La Région Citoyenne : je participe à l'Occitanie - Citoyens d'Occitanie,  ensemble, trouvons des solutions pour lutter contre le Changement Climatique  ! - La démarche

Nous sommes heureux de vous annoncer le démarrage du projet financé par la Région Occitanie dans plusieurs lycées dès le mois de septembre.

UN DISPOSITIF EXPLORATOIRE DE CO-CONSTRUCTION DES PLAN CLIMAT LYCEE 2019-2020

Ce dispositif a été testé avec succès en mars 2019 au lycée Jean-Jaures de Saint Clément de Rivière et en mai 2019 au lycée Mermoz de Montpellier grâce à l’aide de Zeina Toure (CPE).  Vous trouverez un discriptif du dispositif test à la fin de l’article.

PREMIERE ETAPE: MOBILISER LES LYCEENS ET STRUCTURER LE GROUPE D’ECODELEGUES

L’objectif est de reproduire le dispositif participatif Artivistes-atelier développé à l’échelle des territoires dans des programmes de Recherche et de Développement à l’échelle des écosystèmes des lycées. L’art et la culture sont des vecteurs fortement mobilisateurs qui nous ont permis en amont de l’élection des éco-délégués d’attirer des lycées peu sensibles à la cause environnementale préalablement.

Le dispositif consiste durant une journée dédiée à animer la cour du lycée avec la co-création d’oeuvre de Street Art et simultanément de d’animer des ateliers hors les murs de co-construction de bouquets d’actions sur la base de l’ingénierie de la participation Artivistes-atelier (Sélection pour le grand Prix de la Recherche Participative).

DEUXIEME ETAPE: ANIMER DES DEBATS ET FORMER

En s’appuyant notamment sur le jeu: « le réchauffement climatique expliqué à mes parents » et des techniques de débats tournants participatifs, cette étape consiste à permettre aux élèves d’acquérir les connaissances de bases de l’effet de serre et de poser toutes les questions. Cette approche permet d’une part de construire une culture commune en abordant les enjeux climatiques avec une certaine profondeur historique (club de Rome, Création du GIEC, Sommet de la Terre de Rio, Accord de Kyoto et Paris, Création de l’IPBES) et de développer un espace de réflexion prenant racine dans les perceptions des lycéens et leurs désirs d’agir.

TROISIEME ETAPE: ANIMER DES ATELIERS PARTICIPATIFS

Ces ateliers consiste à s’appuyer sur l’ingénierie de la participation Artivistes-atelier

DEROULE DU DESIGN (Artivistes-atelier©)

Design Participatif Artivistes-atelier : Ce design est issu de la recherche et a fait l’objet de trois publications scientifiques

Dosias-Perla, D., Scotto d’Apollonia, L. et Blangy, S. (2017). « La fabrique participative des politiques publiques une arlesienne ? Le dispositif artivistes-atelier « on air » N° spécial : Technosciences et Innovations Citoyennes. Technosciences and Citizen Innovations. Journal « Technologie et Innovations ». Volume 18-4., Paris.

Scotto d’Apollonia, L., Dosias-Perla, D., Camps, P. et Poidras, T. (2019). « De la biosurveillance participative de la qualité de l’air » Saint Denis : Editions Technique de l’Ingénieur.

Dosias-Perla, D., Scotto d’Apollonia, L., Blangy, S., (20020). UN DISPOSITIF PARTICIPATIF STABLE AU SERVICE DE LA QUALITE DE L’AIR, Acte du colloque OPDE Clermont Ferrand 15&16 oct. 2019

SIMPLE, EFFICACE et REPRODUCTIBLE

Etape 1 : Cadrage par le jeu « le réchauffement climatique expliqué à mes parents ».

Etape 2 : Libre répartition en petit groupe en fonction des enjeux à traiter.

Etape 3 : Choix objectif, les lycéens débattent, choisissent un objectif et l’écrive au centre du cercle

Etape 4 : Co-construction des actions, les lycées débattent des actions à mettre en place pour atteindre l’objectif

Etape 5 : Création des indicateurs d’efficacité, les lycéens évaluent l’efficacité (échelle de 0 à 5 sur les rayons) à l’heure actuelle (t0) et celle qu’ils peuvent atteindre sur une échelle de temps qu’ils évaluent eux-mêmes.

Etape 6 : Identification des acteurs clés, des freins et de ressources et mise en application……. (acte 2)

RETOUR SUR LE DISPOSITIF EDUCATIF EXPERIMENTAL TESTE AU PRINTEMPS 2019

Une journée de mobilisation lycéenne réussie : des revendications de la marche à l’action.

Coordonnée par Caroline Roulier, animée par l’association Artivistes-atelier parrainée par le climatologue Jean Jouzel la démocratie participative s’est invitée ce vendredi 15 mars 2019 au lycée Jean Jaurès de St Clément de rivière. Après la marche Artivistes a permis de convertir leurs revendications, volontés, désirs d’avenir en actions en présence de madame Gille, rectrice de la région Occitanie, Mr Barbes président de la communauté de communes Pic St Loup, Madame Béatrice Cheutin IPR, responsable académique de l’EDD et en présence de nombreux élus et représentants académiques.

Vous trouverez une synthèse sur la page de l’Académie.

UN ATELIER PARTICIPATIF ARTIVISTES

L’atelier a commencé de façon ludique par le jeu « le réchauffement climatique expliqué à mes parents » (Prix éducation Forum International Météo-Climat, 2017) afin d’améliorer leur connaissance sur la question climatique.

Répartis ensuite par table en fonction des enjeux exprimés lors de la marche pour le climat (mobilités, éducation, alimentation, énergie, mobilisation, biodiversité), les lycéens en présence, de professeurs, d’élus et de Madame Gille Rectrice d’Académie, des représentants académiques ont travaillé dans la joie et la bonne humeur afin de passer à l’action à l’échelle de leur lycée et de leur territoire. Une expérimentation pilote à l’échelle nationale réussie main de mettre grâce aux outils participatifs des Artivistes, association cofondée par Lionel Scotto d’Apollonia (Enseignant Sciences Physiques et chercheur LIRDEF) et Davia Dosias-Perla ingénieure au CNRS (ARTDev). A la pointe de l’innovation, l’adage des Artivistes est de (re)donner la parole aux citoyens et les moyens d’agir. Leur mission : aider et d’accompagner les collectivités dans la construction de leurs politiques publiques sur l’ensemble des questions socioenvironnementales.

Le dispositif Artivistes-atelier vise à développer une éducation à l’environnement, à la responsabilité, à la citoyenneté par une mobilisation des intelligences sensibles et créatives des élèves. Les Artivistes développent ainsi dans les écoles des actions éducatives autour des thématiques socioenvironnementales et liées au développement durable. Il s’agit de développer une éducation à la fois aux enjeux sociaux et environnementaux dans des projets d’art ou à travers le jeu. Une réponse simple et efficace intégrer des dispositifs éducatifs innovants dans les enjeux de la transition écologique et solidaire.

CO-CONSTRUIRE DES BOUQUETS D’ACTIONS

Expérimentation climatique & citoyenne au lycée Jean Jaurès St Clément de Rivière réussie.
Après la marche Artivistes a permis de convertir l’énergie citoyenne en actions en présence de madame Gille, rectrice de la région Occitanie, Mr Barbes président de la communauté de communes communes, madame Cheutin et de nombreux élus et représentants académiques.

 

SYNTHESE PROVISOIRE DES ENJEUX ET OBJECTIFS (ateliers tests)

ENJEUX

OBJECTIFS CIBLES

BIODIVIERSITE Préserver
MOBILITES Changement radical des systèmes de mobilité
ALIMENTATION Amélioration de manière durable
MOBILISATION Impliquer l’ensemble des acteurs
EDUCATION Appliquer, améliorer, inventer des mesures
ENERGIE Développer les énergies renouvelables au sein du lycée

POUR INFOS

Référence Artivistes-atelier : http://artivistes.neowordpress.fr/

2017 Prix éducation Forum International Météo Climat Paris – Prix innovation DDTM 34

2018 Lauréat Forum Changer d’ère, Cité des Sciences Paris

2019 Lauréat Créathon, Le Nouveau Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *